Abbas Kiarostami

« L'arbre et la vie de l'homme sont liés de façon inséparable... Pour reprendre la comparaison de Ibn Arabi, je peux avouer qu'un arbre me manque plus que ma sœur. Je peux vivre sans ma sœur, mais jamais sans un arbre ! Je ne parle pas des profits qu'il peut m'apporter. J'aime l'arbre pour lui-même, sans penser à l'oxygène ou aux fruits qu'il me procure. »
Abbas Kiarostami

« Il est difficile de trouver les mots justes pour parler des films de Kiarostami. Il suffit d'aller les voir pour comprendre qu'ils sont tout simplement merveilleux. Quand Satyajit Ray est mort, j'étais très triste. Et puis j'ai vu les films de Kiarostami, et j'ai pensé que Dieu avait envoyé celui qu'il fallait pour le remplacer et j'ai remercié Dieu. Je me demande pourquoi les films des pays qui ont une longue histoire cinématographique me semblent moins bons aujourd'hui, alors que ceux des pays qui ont une culture cinéma plus récente sont formidables. C'est une question que je me pose surtout lorsque je vois les films d'Abbas Kiarostami. »
Akira Kurosawa

Abbas KIAROSTAMI est né à Téhéran le 22 juin 1940. Très jeune, il s'intéresse au dessin et remporte un concours d'art graphique. De 1960 à 1968, il réalise des génériques de films de fiction, notamment celui du fameux Gheyshar de M. Kimiai. En 1969, il fonde avec un ami le département cinéma de l'Institut pour le développement intellectuel des enfants et des jeunes adultes. Ce département devient l'un des studios les plus prestigieux en Iran. Depuis 1970, Abbas Kiarostami a réalisé de nombreux films (courts puis longs métrages). Il aime travailler avec des acteurs non professionnels, dans des décors naturels. Son œuvre est marquée par un humour tchékhovien et teintée de poésie. Il a été membre du jury de plusieurs festivals,
Locarno en 1990,
Cannes en 1993,
Venise en 1995,
San Sebastian en 1996.
Palme d'or à Cannes en 1997 pour Le Goût de la cerise.
Le festival de Cannes lui a décerné le prix Rossellini (1992) et l'UNESCO la médaille Fellini (1997).

 

Filmographie

Longs métrages

1974 Le passager
1977 Rapport
1984 Les élèves du cours préparatoire
1987 Où est la maison de mon ami ? (Léopard de Bronze, Prix de la Critique Internationale et Prix C.I.C.A.E. au Festival de Locarno (1989), Prix C.I.C.A.E., Festival de Cannes, 1989)
1989 Devoirs du soir
1990 Close up
1992 Et la vie continue
1994 Au travers des oliviers
1997 Le goût de la cerise (Palme d'or, Cannes 1997)
1999 Le vent nous emportera (Prix Fipresci de la Critique Internationale, Grand Prix du Jury, Venise 1999, Prix du Public au Festival de Montréal 1999)